Img 3891

Last Hero Inuyashiki

"Last Hero", moi j'aurais dit "New hero". Qui ferait d'un grand-père un super héros ? Eh bien Hiroya Oku, le mangaka, l'a fait !

Résumé
 

Le héro est un père de famille d'une cinquantaine d'année qui en parait 80. Avec ses deux enfants et sa femme, ils s'installent dans une modeste maison. Humble employé, modeste de part son portefeuille et son charisme, il est mal-aimé de ses enfants, méprisés par les gens dans les lieux publiques, et se laisse marcher sur les pieds à longueur de journée. En bref, tout va mal dans la vie de ce quinquagénaire, jusqu'au jour, où, apothéose, on lui diagnostic un cancer... Désespéré, à la limite de la dépression, il n'arrive pas à en parler à sa famille et décide de s'enfuir dans un parc pour pleurer, seul, son infortune. Là encore, il n'aura pas de chance, car une météorite tombe sur lui et le tue...

L'auteur n'y est pas allé de main morte, avec le recule, je m'aperçois qu'en effet c'est un peu gros. Pourtant, à la lecture tout ça file sans la moindre anicroche.

Alors, qu'il devrait être mort, il se réveille le lendemain, ce qu'il découvre dès lors, le terrifie plus que tout : il n'est plus lui-même ! Quelqu'un lui a volé son corps pour le remplacer par une machine !

 

Mon avis

Si le mystère de son étrange transformation n'en est pas un, on comprendra que des extra-terrestres à l'origine de la chute de l'astéroïde - ou de leur vaisseau - ont reconstruit son corps. L'auteur nous réservera peut-être une surprise de ce côté-là, au début de l'histoire, cela ne prime pas. L'auteur a mis l'accent sur la façon dont le héro découvre son nouveau corps : d'abord terrifié, croyant devenir fou, il finit par comprendre qu'il n'a plus de cancer et que ses rhumatismes sont loin derrière. Pour finir par découvrir le formidable potentiel de son nouveau corps ! Il décide alors d'aider les faibles, comme lui, des gens à qui la vie n'a pas souri et à qui la société moderne du japon ne fait pas de cadeaux !

J'ai beaucoup aimé la façon simple et profonde qu'à l'auteur d'aborder le ressenti du héro. On découvre l'évolution d'une personne très craintive, sans courage, qui va essayer de dominer ses peurs pour affronter tout ce qu'il n'avait jamais osé affronter auparavant. À travers les scène de délinquance de rue ou de violence gratuite, on y découvre également une peinture acerbe sur le Japon actuel, et plus généralement sur la société moderne, où les individus sont plus seuls les uns que les autres.

À la fin du 1er tome, on découvre qu'Inuyashiki, le héro, n'est pas le seul à avoir été transformé. Un jeune homme, se trouvant au parc la fameuse nuit, découvre lui-aussi ses pouvoirs... et son potentiel de destruction ! Le Bien contre le Mal. Que donnera le choc des machines ? Inuyashiki arrivera-t-il à survivre alors qu'en aidant des innocents, il va se confronter à la terrible mafia japonaise des yakusas ?

Je vous invite à lire ce manga. J'aurais juste une petite remarque négative. Parfois, certains mouvements prêtent à confusion, ce qui m'a fait revenir plusieurs fois sur l'illustration pour bien comprendre le déroulement de l'action.

Je vous laisse découvrir cette longue série, qui n'est malheureusement pas encore terminée.

 

Je vous souhaite une bonne lecture et vous dis à bientôt pour une autre critique !

 

Manu

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×